Le romantisme malgré tout

Née le 3 octobre 1957 à Casablanca, Christine Orban vit sa jeunesse au Maroc, passionée d'équitation (elle sera championne du Maroc de dressage)

Après des études de droit à la faculté d'Assas et à celle de la Sorbonne, elle se tourne vite vers ce qui l'a toujours attiré, la psychanalyse (elle fera une analyse) et la littérature. Elle publie son premier roman Les petites filles ne meurent jamais en 1986. S'ensuivent une vingtaine de romans, récits ou recueils à succès : L'attente, Le Silence des Hommes, La Mélancolie du dimanchePetites phrases pour traverser la vie en cas de tempête... et par beau temps aussiL'âme sœur, Deux fois par semaineN'oublie pas d'être heureuseQuel effet bizarre faites-vous sur mon cœur...

Mariée avec l'éditeur Olivier Orban, elle partage son temps entre son métier de maman, l'écriture, le sport et les brocantes, collabore à Paris Match. Elle a présenté son coup de cœur littéraire sur LCI et dans l'émission Ça balance à Paris. 

Avec son dernier roman, Christine Orban évoque une ­histoire vraie qui l'a marquée. L'humiliation par un beau-père jaloux par qui elle a failli faillir ! Les traumatismes ont la vie longue.