La citation d'Aragon

« Ce qu'il faut de malheurs pour la moindre chanson, ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson. »